blanca14 PARA BLOG con firma

Sur mon socle je m'installe comme sur la scène : concentrée. J'observe l'espace de travail. J'écoute la respiration des élèves, le bruit des pinceaux sur la toile, du crayon sur le papier, de l'humidité de la terre... Je sens l'ambiance, légère au début de la séance, plus dense à cause de la fatigue. Et je m'adapte : il y a une communication entre nous, une énergie que se partage. En respirant à travers tous les pores de ma peau je suis consciente de la partie de mon corps que je montre et de ce qui reste caché et à l'ombre. Je suis active dans l'immobilité, entre tension et relaxation de mon corps. Et je donne et j'exprime le meilleur de moi à ce moment précis.
Parfois, le professeur fait une demande précise de mouvement. Alors, je danse.
Depuis mes premières expériences dans ce métier de modèle, en 2008, j'ai présenté Habitación, au Festival Cádiz en Danza en 2010 (Espagne). Le spectacle est basé, précisément, sur cette idée : la façon dont j'habite mon corps et l'espace qu'il occupe, qu'il crée. Une idée très proche à celle-ci de Corinne Pitet en Le métier de Modèle d'Art, 15 octobre 2014.
Travailler en tant que modèle vivant est une continuation, professionnelle et logique, de ma formation et expérience dans les arts de la scène, surtout de la danse.
Quiétude et mouvement, les deux faces d'une même monnaie.
Pour mon travail de modèle, je m'inspire, surtout mais pas uniquement, de la danse butoh ; aussi, j'ai le support de, et je me tiens grâce à, la méditation et le yoga.

Blanca

Blanca modele CroquezNous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin de Erik Smeyers

Contactez Nous

CroquezNous asbl
croqueznousasbl @ gmail.com
N° Entreprise : 0524 896 989
BE27 3631 1847 9173
0497 57 66 55